Rainy Days

Emission musiques celtes Radio Béton
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'IRA dépose les armes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: L'IRA dépose les armes !   Mar 2 Aoû 2005 - 9:05

Voici le grand événement que j'aurais aimé vous annoncer dimanche dernier.

Le communiqué de l'IRA

Par P O'Neill

jeudi 28 juillet 2005 (Liberation.fr - 16:45)



Voici le texte du communiqué (traduction Reuters)P O'Neill
«La direction de l'Oglaigh na hEireann (nom gaélique de l'Ira, ndlr) a formellement ordonné la fin de la campagne armée. Cette décision prendra effet à 16h00 cet après-midi. Toutes les unités de l'Ira ont reçu l'ordre de déposer les armes. Tous les volontaires ont été chargés de soutenir le développement de programmes purement politiques et démocratiques au travers de moyens exclusivement pacifiques.

Les volontaires ne doivent prendre part à aucune autre activité. La direction de l'Ira a également autorisé un représentant à entrer en contact avec l'IICD (Commission internationale indépendante sur le désarmement, ndlr) pour achever le processus de désarmement d'une manière qui puisse garantir la confiance du public et aboutir aussi vite que possible.

Nous avons invité deux témoins indépendants, issus des églises protestante et catholique, pour en attester. Le Conseil armé a pris ces décisions après un débat interne sans précédent et un processus de consultation avec les unités de l'Ira et les volontaires.

Nous apprécions la conduite honnête et franche de cette consultation, ainsi que la profondeur et le contenu des contributions. Nous sommes fiers de la manière, respectueuse de la camaraderie, avec laquelle cette discussion réellement historique a été menée. Le résultat de nos consultations a montré que les volontaires de l'Ira appuyaient fortement la stratégie de paix du Sinn Fein.

Une large inquiétude s'est cependant exprimée concernant l'incapacité des deux gouvernements et des unionistes à s'engager pleinement dans le processus de paix. L'écrasante majorité du peuple irlandais soutient entièrement ce processus. Eux, et les amis de l'unité irlandaise à travers le monde, veulent assister à l'entière mise en oeuvre de l'accord du Vendredi saint.

Nonobstant ces difficultés, nous avons pris nos décisions pour faire avancer nos buts républicains et démocratiques, y compris notre objectif d'une Irlande unie. Nous pensons qu'il existe désormais une voie alternative pour réaliser cela et mettre un terme à la férule britannique sur notre pays.

Il est du devoir de tous les volontaires de montrer de la capacité de commandement, de la détermination et du courage. Nous sommes très conscients des sacrifices de ceux qui sont morts pour la patrie ou sont allés en prison, des volontaires, de leur famille et de la base républicaine au sens large. Nous réaffirmons notre conviction que la lutte armée était entièrement légitime.

Nous sommes conscients que de nombreuses personnes ont souffert pendant ce conflit. Chaque partie a l'obligation impérative de construire une paix juste et durable. Nous avons soulevé la question de la défense des communautés nationaliste et républicaine. La société a désormais la responsabilité de garantir que les pogroms de 1969 et du début des années 1970 ne se reproduiront pas.

Il existe également une responsabilité, universelle celle-là, de s'attaquer au sectarisme sous toutes ses formes. L'Ira demeure pleinement attachée aux objectifs de l'unité et de l'indépendance irlandaise et s'engage à établir la République décrite par la Proclamation de 1916. Nous demandons aux républicains irlandais, où qu'ils soient, un maximum d'effort et d'unité. Nous sommes convaincus qu'en travaillant ensemble, les républicains d'Irlande peuvent atteindre nos objectifs.

Chaque volontaire est conscient de l'importance des décisions que nous avons prises et tous les (volontaires) de l'Oglaigh sont contraints de se plier à ces ordres. Nous avons désormais l'occasion, sans précédent, d'utiliser ces réserves d'énergie et de bonne volonté pour le processus de paix. Cette succession détaillée d'initiatives sans pareil constitue notre contribution à cette tâche et aux efforts continus pour apporter l'indépendance et l'unité au peuple d'Irlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Chronologie   Mar 2 Aoû 2005 - 9:08

Peut-être faut-il rappeler quelques uns des événements qui ont conduit à la guerre puis à la paix ? Voici une chronologie d'après AFP (jeudi 28 juillet 2005 (Liberation.fr - 16:29))



• 1913 : fondation des Volontaires irlandais, organisation révolutionnaire ancêtre de l'IRA.
• 1921 : scission entre le nord et le sud de l'Irlande. Une guerre civile éclate. Les protestants du Nord restent fidèles au Royaume-Uni.
• 1937 : l'Etat libre d'Irlande, qui regroupe 26 comtés du sud et de l'ouest de l'île, proclame son indépendance, qui ne sera reconnue par la Grande-Bretagne que 12 ans plus tard.

• 1968 : la minorité catholique d'Irlande du Nord lance une campagne en faveur de l'octroi de libertés civiques. Quelque temps plus tard, en août, des émeutes éclatent à Londonderry.
• 1969 : Les plus violents affrontements depuis un demi-siècle éclatent dans la province. Londres déploie des militaires britanniques.
• 1970 : l'IRA dite «provisoire» naît des cendres de l'IRA officielle, qui a renoncé à la violence.
• 30 janvier 1972 : l'armée britannique ouvre le feu à Londonderry pendant une manifestation interdite mais pacifique de militants catholiques; on dénombre 13 tués. Ce dramatique événement est connu sous le nom de «Bloody Sunday» (Dimanche sanglant).
• Octobre-Novembre 1974 : série d'attentats dans des pubs en Grande-Bretagne, notamment à Birmingham, qui font 28 morts et plus de 200 blessés.
• 1979 : l'IRA intensifie sa campagne contre les personnalités britanniques. En août, elle tue Lord Moutbatten, cousin de la reine Elizabeth II. Dix-huit soldats britanniques sont tués par une autre explosion dans la station balnéaire nord-irlandaise de Warrenpoint. Durant le reste de l'année, d'autres personnalités britanniques sont abattues: l'ambassadeur aux Pays-Bas ou encore le porte-parole du Parti conservateur pour l'Irlande du Nord.

• 1981 : Bobby Sands, militant de l'IRA, et neuf de ses compagnons meurent en prison après une grève de la faim pour obtenir le statut de prisonnier politique que le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, n'accordera jamais.
• 1983 : Gerry Adams est élu président de Sinn Féin (branche politique de l'IRA) et député de Belfast-ouest.
• Octobre 1984 : Le Premier ministre Margaret Thatcher échappe de justesse à un attentat qui la visait dans un hôtel de Brighton où se tenait le congrès du Parti conservateur - attentat imputé à l'IRA qui fait cinq morts, dont le ministre du Commerce et de l'Industrie, Norman Tebbit, et 25 blessés.

• 1988-1994 : le dirigeant catholique et nationaliste modéré John Hume ouvre le dialogue avec Gerry Adams, qui accepte de s'engager sur la voie de la paix.
• Août 1994 : l'Ira annonce un cessez-le-feu, suivi d'un engagement similaire de la part des milices loyalistes. Des responsable britanniques reçoivent publiquement des représentants du Sinn Féin pour la première fois en 70 ans.
• 1er septembre 1994 : un cessez-le-feu de l'IRA prend effet.
• 9 février 1996 : échec des pourparlers. L'IRA rompt sa trêve: un attentat fait deux morts à Londres, un autre 200 blessés à Manchester.
• 20 juillet 1997 : l'IRA déclare un nouveau cessez-le-feu et Sinn Féin entre à nouveau dans les négociations de paix.
• 10 avril 1998 : accord historique dit du Vendredi saint, conclu à Belfast entre Londres, Dublin et les partis protestants et catholiques, dont Sinn Féin. L'IRA annonce son soutien pour l'accord de paix.
• 1999 : la province se dote de son propre gouvernement, au sein duquel protestants et catholiques se partagent les ministères, mettant ainsi fin à 27 années de gestion directe par Londres.

• 14 octobre 2002 : le processus de paix est de nouveau paralysé à la suite de suspicions d'espionnage au sein du gouvernement d'Irlande du Nord, où catholiques et protestants partagent le pouvoir, par des membres de Sinn Féin au profit de l'IRA.
• 9 décembre 2004 : échec des négociations pour la relance du processus de paix.
• 31 janvier 2005 : le catholique Robert McCartney meurt poignardé. Des éléments «incontrôlés» de l'IRA sont accusés.
• 3 février : l'IRA annonce la suspension de son désarmement.
• 6 avril : au début de la campagne pour les législatives du 5 mai, Gerry Adams annonce que l'IRA doit être mise hors circuit pour le succès du processus de paix et lance une consultation à cet effet au sein du mouvement.
• 28 juillet : l'IRA annonce la fin de la «lutte armée» et son intention de poursuivre son objectif de réunification de l'Irlande par des voies démocratiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: La réponse de Tony Blair: «Un pas d'une ampleur jamais vue»   Mar 2 Aoû 2005 - 9:11

Tony Blair, Premier ministre britannique: «C'est un pas d'une ampleur jamais vue dans l'histoire récente de l'Irlande du nord. C'est peut-être le jour où après les fausses espérances et les espoirs déçus, la paix remplace la guerre et la politique remplace le terrorisme sur l'île d'Irlande».

Ian Paisley, dirigeant unioniste d'Irlande du Nord: «Ils n'ont pas déclaré explicitement la fin de l'activité criminelle qui leur rapporte des millions de livres, et n'ont pas fourni le niveau de transparence nécessaire pour inspirer vraiment confiance sur le fait que les armes se sont tues».

John Hume, Catholique modéré et prix nobel de la paix 1998: «Maintenant, la voie est totalement libre, je suis assez confiant dans le fait que nous allons faire des progrès».

Fine Gael, parti irlandais de centre-droit (opposition): «Le communiqué publié aujourd'hui par l'IRA est de nature, s'il est pleinement respecté, à restaurer la confiance du public dans le processus de paix du Nord. Toutefois, les communiqués de l'IRA seuls ne sont pas suffisants pour convaincre les gens. Trop souvent ces sept dernières années, nous avons été témoins de communiqués prometteurs suivis de mauvais réveils. La sincérité de cette évolution provisoire sera jugée sur les actes qui seront pris par l'IRA pour faire appliquer le communiqué».

Reg Empley, chef de file du par Unioniste d'Ulster (UUP): «Je ne peux prendre aucun communiqué du mouvement républicain pour argent comptant parce qu'il y en a déjà eu beaucoup par le passé. (...)Voyons ce qui va se passer par rapport aux armes. Voyons ce qui va se passer sur le terrain. (L'IRA) ne dit pas qu'elle va se dissoudre».

David Lidington, porte-parole des conservateurs de l'Ulster: «Les déclarations (de l'IRA) sont sources d'un encouragement prudent et d'espoir mais nous attendons davantage sur le terrain. Je veux des preuves que les armes ont été mises hors service et aussi que l'IRA a cessé d'exister en tant que véritable organisation paramilitaire. (...)»

Paul Dixon, maître de conférence à l'université d'Ulster: «Cela semble être un communiqué positif. Cela dépend de l'interprétation qu'en fera le DUP (Parti unioniste démocratique), qui pourrait le considérer comme un mauvais communiqué, alors que les Républicains voudront le présenter de manière plus pudique, en disant “oui il s'agit d'une bonne initiative pour la paix mais ce n'est pas un acte de reddition».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Bibliographie   Dim 7 Aoû 2005 - 10:04

«Too long a sacrifice
Can make a stone of the heart.
Oh when may it suffice ?»
Yeats, Easter 1916

«Un trop long sacrifice
Peut transformer le cœur en pierre.
Ô, quand donc cela suffira-t-il ?»
Yeats,Pâques 1916


Bibliographie (pour vous aider à mieux comprendre)


Livres :

Adams, Gerry. / Irlande libre : vers une paix durable.- Editions Apogée, 1996.
Faligot, Roger. / La résistance irlandaise (1916-1992).- Editions Terre de Brume, 1992. (Essais).
Guiffan, Jean. / Histoire de l’Irlande.- Hatier, 1992. (Nations d’Europe).
Guiffan, Jean. / La question d’Irlande.- Editions complexe, 1988. (Questions au XXeS).
Maignant, Catherine. / Histoire et civilisation de l’Irlande.- Nathan, 1996. (Collection 128).

Articles de journaux :

- L’Irlande du Nord pacifiée, par Brunot Cot, paru dans L’Express du 07/05/1998
- Dossier : l’Irlande du Nord, par Florence Beaugé, paru dans Le Monde diplomatique, avril 98
- Cette paix qui retient son souffle en Irlande du Nord…, par Florence Beaugé, paru dans Le Monde diplomatique, janvier 95

Sites internet :

http://www.bretagne.com/doc/Irlande/eire.htm
http://www.serve.com/rm/sinnfein/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'IRA dépose les armes !   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'IRA dépose les armes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Photos] Pose d'un résonateur sur une guitare 'normale'
» Adieu aux Armes du général de corps d'armée Xavier de Zuchowicz
» [Beat-Tape] Sons Of The Beat - Le Choix des Armes
» Pose du jack au fond de la WB
» Frères d'Armes/ Dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainy Days :: Broioù Keltiek - Pays Celtes :: Rubrique Irlande-
Sauter vers: