Rainy Days

Emission musiques celtes Radio Béton
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vacances

Aller en bas 
AuteurMessage
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Vacances   Sam 23 Juil 2005 - 12:26

Alors que beaucoup de radios se complaisent à redifuser des moments forts de l'année "scolaire" passée, Béton n'a jamais proposé autant de directs, lives, reportages, revues de presse et expériences... en attendant une rentrée riche en surprises !

Rainy Days emboîte le pas pour quelques semaines et vous proposera quelques émissions étonnantes.

Vous en avez eu un aperçu la semaine dernière avec cette spéciale "rock celtique" en compagnie de Bertrand (le chameleon, émission du lundi sur la même radio).

Une occasion pour s'interroger sur le terme pluriel de "musique(s) celtique(s)".

Nous poursuivrons cette semaine avec des chansons, morceaux inspirés par la Bretagne, l'Irlande et l'Ecosse.

Bonne écoute

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Vacances   Mar 16 Aoû 2005 - 9:16

Musiques celtiques, ça veut pas dire grand chose, je trouve pas beaucoup de points communs entre musique de bretagne et d'irlande, ou galicienne.
Pour l'écosse et pays de galle je sais pas.
Musique des pays eltiques ? Mais dans ce cas quel type de musique ? Si on met le rock... de Bretagne ou d'Irlande, pourquoi pas de la musique de jazz, il doit bien en avoir de créée en bretagne, ça rentre dedans ?
Et pis c'est quoi un pays celte ?
Mais bon c'est pas une critique, mais pas facile de s'y retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Mar 16 Aoû 2005 - 9:59

Salut Laurent,

Je suis du même avis que toi : "pas facile de s'y retrouver" ! Wink
Je ne sais pas si tu écoutes l'émission (un peu ? beaucoup ? pas du tout ?) mais dans le cas où tu l'écouterais de temps en temps, tu as sans doute remarqué que je diffusais du jazz de Bretagne, des musiques "electro" d'Irlande ou d'Ecosse, de la musique "savante" (je pense à Beethoven et Britten), etc.

Consulte les playlist (rubrique irlandaise seconde partie) pour découvrir que j'ai fait une émission en juillet consacrée au rock et à la pop d'Irlande, d'Angleterre, de Bretagne et j'en passe...

Il y eu aussi cette émission consacrée à ceux qui chantèrent ces pays : Renaud, Noir Désir, Bourvil, Juliette Greco, etc.

Pourquoi ?

Parce que je pense moi aussi que "celtique", ça ne veut pas dire grand-chose. Parce que la "grande nation celte" est une idée des romantiques (nationalistes) et que c'est une idée dangereuse (réveille des nations au XIXème siècle et tout le toutim). Parce que les Celtes des deux grandes invasions étaient des tribus plus isolées que soudées...

C'est en effet difficile de s'y retrouver... Mais j'ai pris cette émission en cours, avec hélas, très peu de pouvoir pour la changer. Sad

Le Rainy Days des débuts s'inscrivait peut-être dans une mouvance plus "rock" (Radio Béton oblige) et tolérait certains artistes inimaginables aujourd'hui : La Tordue ! Les Clash !

London calling cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Vacances   Mar 16 Aoû 2005 - 15:15

J'écoute trop peu, je ne suis pas souvent en Touraine.

Ma réflexion venait de la lecture de la play list.

J'aime ce type d'émission parce qu'on peut y entendre ce qu'on entend très rarement ailleurs. Du rock, du jazz, du classique, de la variété il y en a, à la pelle, partout. Du trad breton, irlandais,... (ou création inspiré du trad) on a très peu de créneaux dans notre pays pour en entendre.

De là ma réflexion, nous avons une émission avec un créneau pas pris ailleurs (et fatalement destiné à un public peut-être plus restreint), et y met la même chose qu'ailleurs, parce que cela vient de telle ou telle région, bof.

J'aime le rock, le jazz et le blues par exemple, mais du rock de Bretagne n'est pas du rock inspiré du trad (ou de la spécificité Bretagne, je trouve pas le bon terme) et sa place normale est dans une émission concernée par ce type de musique (il y en a plus). Bien sur il peut y avoir des exceptions.

Mais par exemple sur l'émission du 14 août (que je n'ai pas entendu), je lis sur la play list qu'il y a eu un morceau des "Femmes", il me semble bien que c'est un groupe purement rock habitant en Bretagne, mais n'ayant rien à voir avec les spécificités de la région, il pourrait aussi bien être de Tours ou de Paris....

Moi je pense que vous devez préserver votre créneau en vous rappelant bien que vous êtes très peu nombreux en France à faire ça, à part peut-être 5 à 6 radios en Bretagne. C'est aussi me semble-t-il ce qui fait la spécificité de votre radio.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2089
Age : 65
Localisation : Terre de Jocondie
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Mar 16 Aoû 2005 - 16:47

Pfui quel débat ! Very Happy

Il se pose un peu partout. Effectivement qui est celte ou pas ? Définition de Jules ? (César), de la Celtic League ?

D'un côté tous les européens ou presque sont celtes, si cela avait été posé il y a plus longtemps cela nous aurait évité des guerres liées à des races soit disant supérieures à d'autres. Jules a arrêté son expension sur le Rhin et a décidé que tous les barbares avant cette ligne étaient des celtes, les autes barbares des germains. Avant cette "décision" ils étaient les mêmes.

Autre identification : la langue. Facilement mesurable. Mais avec ce raisonnement nos copains galiciens ne sont plus celtes.... puisque le galego n'est pas une langue celte et que le celtibère a disparu (comme le gaulois d'ailleurs).

Autre possibilité de trouver des points communs : certaines nations (j'ai pas dit Etats) fixées sur les fanges occidentales de l'Europe, face à l'océan (tiens, dans ce cas, les portugais et les suédois sont celtes !)...

Discours de bavards tout ça.
Disons que certaine nations-régions se sentent appartenir à une même famille, c'est pas à notre niveau qu'on réglera le problème. Mais moi je me sens bien dans cette famille tant qu'elle continue a avoir une grande ouverture sur le monde et sur les autres. Par rapport à ta remarque Olivier, tous les dangers ne sont pas venus de ces régions, mais d'ailleurs. Il y en a eu en Bretagne qui ont tenu se raisonnement, mais ils n'ont pas été bien loin et surtout n'ont pas été très suivis (je ne sais pas pour les autres nations).

Maintenant notre musique. Le titre de l'émission existe depuis 10 ans. Cette émission a une histoire. Plusieurs animateurs... l'ont animé (fort ça comme expression Very Happy ) avec leur touche personnelle. Il y a eu de tout, et selon les goûts des auditeurs, cela a plu, ou moins plu.

Personnellement je penche comme Laurent (on se connaît ?), j'aime le trad et beaucoup d'autres styles musicaux. Mais la plupart des autres styles on les trouve un peu partout. Mais si nous totalisons la part de musique bretonne traditionnelle ou inspirée de la tradition dans toutes nos radios en France, on ne va pas bien loin. Là je ne parle que de la partie bretonne, mais c'est valable pour les autres nations celtes (du moins celles vaguement définies comme tels, on va pas revenir là-dessus).

Donc, dans ma partie, je privilégie ce qui moi j'attends d'une telle émission. Mais il m'arrive de passer certaines musiques qui sortent de ce cadre, comme le groupe que tu cites (elles sont de Nantes). Parce que nous travaillons avec ce que les maisons de disque nous envoient (de moins en moins d'ailleurs) et nos disques perso. J'avais reçu ce CD de compil sur le rock de Bretagne (et non pas rock inspiré de...). J'en ai donc passé un morceau (au hasard, je n'avais pu l'écouter avant) et à cette dose, je pense que je peux le faire de temps en temps. Mais tu as raison, mon objectif est de faire connaître, ou écouter, ce qu'on entends pas ailleurs et qui est affiché comme l'objet de l'émission.
D'autant que ces autres musiques ont souvent des subventions d'Etat ou de partenariat que la Bretagne (je ne sais pas pour les autres) n'a pas.

Maintenant certains morceaux : classique, variété ou autres déjà cité, peuvent avoir permis l'inspiration d'un morceau plus trad, ou avoir été inspiré de trad. Et là je crois qu'il ne faut pas se gêner. C'est d'ailleurs je pense le sens de l'émission de juillet dont parle Olivier (il le reprécisera si nécessaire).

Pas simple hein ?

_________________
Pelloc'h e vimp marv eget paour.
(Nous serons morts plus longtemps que pauvres - proverbe breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbetonjeanpierre.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Mer 17 Aoû 2005 - 7:27

Salut Laurent et Jean-Pierre !

Pour commencer : une petite précision. Lorsque je parle du "réveil des Nations", j'évoque un phénomène qui a embrasé l'ensemble des pays européens aux XIXème siècle.

Paris a imposé une langue unique à tous les français pour mieux leur faire croire qu'ils avaient une raison de partir au front. C'est à cette époque que l'on commence à mettre dans les livres scolaires : "nos ancêtres les Gaulois". C'est aussi à ce moment que l'on commence à interdire les langues régionales.

En Allemagne se développèrent les principes de "pangermanisme" qui conduirent - en partie - à) ce que l'on sait au XXème siècle. En Cornouaille (Angleterre) et au pays de Galles nait le panceltisme (se rappeler des "rencontres internationales de néo-druidisme à Cardiff). L'Irlande et l'Ecosse prennent le pas : c'est bien plus pratique et rassembleur que la politique pour préparer les révolutions vers l'indépendance, n'est-il pas ?

Bon, revenons à nos moutons (irlandais). A la lecture des playlists, je ne vois effectivement pas grand chose qui s'éloigne radicalement des musiques "traditionnelles".


Mais qu'appelle-t-on "traditionnel" ? Si l'on se réfère la définition la plus répandue, l'on s'aperçoit que la musique dîte traditionnelle est d'abord une musique dont on ne connaît pas le(s) auteur(s). La musique traditionnelle appartient à un groupe d'individus (ethnie), d'où l'apparition du terme "folk" (peuple). Faut-il exclure pour autant "Danny Boy", "Waltzing Mathilda", "Tommy Peoples", "John Doherty's", "Dirty Old Town" sous le prétexte qu'on en connaît les auteurs ? Non, bien-sûr. Alors qu'est-ce qui en fait des "musiques traditionnelles" ? Une certaine instrumentation ? Le sujet traité ? L'endroit où ces musiques sont jouées ? La façon dont elles sont transmises ?

Mais alors voici comment ma "rubrique" fonctionne. Je ne cherche pas à trouver des similitudes entre les différentes musiques des pays concernés par notre émission, ni à établir de hiérarchie (traditionnel, pas traditionnel) entre celles-ci parce que les séparations et les réunions sont souvent artificielles. D'un point de vue strictement analytique, il y a autant de vraissemblances entre une chanson mexicaine accompagnée à la guitare et une ballade irlandaise.

Je cherche plutôt à embrasser ces pays, leurs cultures et leurs musiques dans leur acception la plus large possible. Je fonctionne par cercles concentriques : Ecouter une chanson de U2 sur le "bloody sunday" peut aider à s'intéresser au conflit nord-irlandais tout en se rapprochant d'une ballade de Christy Moore sur Bobby Sand et toutes les autres ballades écrites sur le même thème.

Pourquoi Beethoven ? Parce que Beethov a été inspiré des musiques "populaires" d'Irlande, d'Ecosse et d'Angleterre (mais aussi d'Espagne, d'Italie et d'Allemagne), pardi ! Mais aussi parce que des compositeurs Irlandais (ou autres) se sont inspirés des musiques "savantes" de leur époque. O'Carolan voyageant en Italie a (bien) assimilé les schémes établis par Vivaldi et Correlli. Ces voyages ont plus que largement influencé sa musique qui n'en reste pas moins irlandaise.

Que penser de Dvorak qui a écrit sa "symphonie du nouveau monde" dans des pubs londoniens écoutant des airs écossais et irlandais ? On sait que l'on retrouve des traces de ces airs dans les 4 mouvements de cette symphonie.

Et "the water is wide" joué par Charles Lloyd ? "The water is wide" est presque l'hymne "national" (si je puis me permettre) des irlandais républicains en Ulster ! Et "my love is like a red red rose" joué par Keith Jarrett ? C'est une chanson traditionnelle écossaise (même si on connait son auteur) des plus célèbres.

Le jazz a aussi influencé les musiciens traditionnels. En effet, Solas, Altan, Dervish ou Les Chieftains, n'auraient pas joué de la sorte s'ils n'avaient écouté des musiques venant de l'extérieur : rock, pop, classique et même des traditionnels chinois !

Pourquoi ferions-nous la main-mise sur ces influences ? De quel droit pourrions-nous priver les auditeurs du bouillonnement et de la pluralité de ces cultures ? Qui le ferait à notre place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Grand Th
Invité



MessageSujet: Re: Vacances   Mer 17 Aoû 2005 - 15:41

En même temps Laurent a raison !

A trop vouloir se disperser, l'émission oublie de passer certains répertoires qui sont à la base de ces cultures.

Où sont passés les "gwerz", "sean-nos" et les "lament songs" ? dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2089
Age : 65
Localisation : Terre de Jocondie
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Mer 17 Aoû 2005 - 18:37

Grand Th a écrit:
En même temps Laurent a raison !

A trop vouloir se disperser, l'émission oublie de passer certains répertoires qui sont à la base de ces cultures.

Où sont passés les "gwerz", "sean-nos" et les "lament songs" ? dwarf

Trop vouloir se disperser ? oui et non, je comprends Olivier dans son raisonnement : "rock, pop, classique et même des traditionnels chinois !

Pourquoi ferions-nous la main-mise sur ces influences ? De quel droit pourrions-nous priver les auditeurs du bouillonnement et de la pluralité de ces cultures ? Qui le ferait à notre place ?"

Il a raison c'est motivant de faire découvrir ces liens peu évidents au premier abord. Certaines musiques considérées comme très trad en Bretagne ne seraient "que" l'adaptation de musique dite "parisienne", voir même militaire dans certains cas.

Mais d'un autre côté, à part pour la musique chinoise, dans les exemples qu'il donne, on peut écouter ces musiques pas mal d'heures sur d'autres radios (pour ne citer que ce support)

Donc chers amis, une seule conclusion :

Tripler (au moins) le temps d'antenne de Rainy Days pour aller au fond des choses sans sacrifier du temps à cette musique plus ou moins spécifique que l'on entends pratiquement jamais ailleurs !
cheers
Vive nous ! (si personne ne le dit, autant le faire soi-même) Very Happy

_________________
Pelloc'h e vimp marv eget paour.
(Nous serons morts plus longtemps que pauvres - proverbe breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbetonjeanpierre.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Jeu 18 Aoû 2005 - 7:51

Salut JP,

Je ne pense pas qu'il faille tripler le temps d'antenne... On pourrait juste changer l'angle de tir et par la même occasion nos méthodes de travail. Plus d'investigations et de recherches permettrait de faire plus concis sans s'égarer (ne pas être redondant par exemple). Pourquoi pas des "reportages" ? Des "dossiers" à préparer sur le long terme ?

On pourrait privilégier l'exploration à la répétition ! scratch

Le problème, c'est l'auditeur Laughing C'est vrai : il préfère toujours quand on lui repasse 36 fois la même chose. Une habitude de consommateur sans doute... (?)

Il ne faut pas se voiler la face, c'est par la répétition d'un même produit que l'on donne envie (principe de la publicité, de l'affiche) et c'est en diffusant de façon régulière les mêmes artistes que l'on leur accorde des qualités qu'ils n'ont pas spécialement. D'où le formatage des individus par les médias de masses. L'auditeur se dit : "si ma radio préférée passe ce titre à longueur de journée, c'est que c'est forcément bien !" Et il a souvent tort.

Dans le meilleur des cas, ce titre passe régulièrement parce qu'il plaît au programmateur. Ce choix reste néanmoins totalement subjectif.

Dans les autres (pires des) cas, ce titre passe régulièrement parce que la radio est soumise à des obligations commerciales. Celle-ci est tenue de passer tel artiste parce que sa maison de disque achète des pubs à cette radio, donc la fait vivre.

Pour Rainy Days, c'est différent, mais c'est un petit peu de tout ça quand même.

Il y a certains artistes que nous passons régulièrement parce que nous les aimons... et il y a les disques que nous envoient les maisons de disques, labels, distributeurs, ect. que nous passons pour que ces mêmes maisons de disques, labels, distributeurs, ect. continuent à nous en envoyer. Preuve que nous n'avons pas une réelle liberté d'antenne. Neutral

Reste la dictature de l'audimat. La "politique" (pour ne pas dire "logique") d'une radio est d'attirer, puis de garder un audimat. Pour cela, plusieurs techniques viennent à l'esprit.

1. La méthode "radios jeunes". Nous ne passons que des titres et des artistes que les auditeurs connaissent déjà ou des nouveautés dans lesquels ils sont susceptibles de se reconnaître. C'est la méthode "risque zéro", consensuelle à mort et dévouée corps et âmes aux logiques commerciales et lois du marché.

2. La méthode "Radio France" (France Bleu, France Inter, Fip, France Culture, France Musiques). C'est l'antithèse de la méthode précédente. Nous privilégions l'exploration vers des méandres inconnus, le fond parfois au détriment de la forme. En ne répétant pas les poncifs des "radios jeunes", l'auditeur se sent destabilisé ("ils sont où les morceaux répétés 15 fois dans l'heure ? Et mes pubs ?").

3. La méthode "radios libres". C'est celle qui consisterait à mélanger à bonne dose les méthodes 1. et 2. ou de se dire "je suis libre : rien à foutre!" Que nenni ! Pour diverses raisons (évoquées plus haut), ces radios ont tendances à reproduires les schèmes des radios commerciales, paranoïa de l'audimat oblige.

4. La méthode "Jacques Martin". Cette méthode sécuritaire (moins répandue que les autres) est aussi appelée la méthode "Pascal Sevran", la méthode "Michel Drucker" ou encore la méthode "Sarko" - mais c'est à Jacques Martin qu'on doit la paternité de ce principe qui ressemble en de nombreux points à la méthode 1. La méthode Jaques Martin, peut se résumer ainsi : "mon émission est votre émission", "vous êtes ici chez vous". Autrement dit, l'animateur pense connaître (bibliquement) son auditeur et réalise son émission spécialement à son intention. L'auditeur lui retourne ses joies et ses mécontentements auxquels l'animateur prète toujours une oreille bienveillante. L'inconvéniant de cette méthode est de s'adresser à un cercle d'amis à défaut de respecter deux règles fondamentales du petit manuel de l'animateur radio : a) l'anonymat b) la radio pour le plus grand nombre ! Mais que ne ferait-on pas pour la gloire, vous me direz ?

Allez, chers faux-rhumeurs, je vais retourner à mon travail en vous laissant méditer à ces chères pensées aoûtiennes. salut

Rien ne vous empêche de faire des propositions... ou de nous dire à quelle méthode Rainy Days se rapproche le plus (marrant comme petit jeux Twisted Evil ).

See ya soon. Oliver


PS. Moi aussi j'aimerai bien entendre plus de gwerz, de sean-nos et de lament !

PPS. JP, tu entends de la musique chinoise sur quelle radio ? France Musiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Jean-Pierre
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2089
Age : 65
Localisation : Terre de Jocondie
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Jeu 18 Aoû 2005 - 16:08

Oliver a écrit:

PPS. JP, tu entends de la musique chinoise sur quelle radio ? France Musiques ?

Justement, j'écris bien "Mais d'un autre côté, à part pour la musique chinoise, dans les exemples qu'il donne, on peut écouter ces musiques pas mal d'heures sur d'autres radios" Very Happy

Tripler la durée était une boutade. Hi X3

_________________
Pelloc'h e vimp marv eget paour.
(Nous serons morts plus longtemps que pauvres - proverbe breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbetonjeanpierre.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Vacances   Ven 19 Aoû 2005 - 8:14

Effectivement, j'avais mal lu. Sorry silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vacances
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainy Days :: L'émission que c'est ! :: Autours de l'émission-
Sauter vers: