Rainy Days

Emission musiques celtes Radio Béton
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dimanche sanglant, plaie d’Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2027
Age : 64
Localisation : Terre de Jocondie
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Dimanche sanglant, plaie d’Irlande   Dim 28 Jan 2007 - 22:12

Arte - Lundi 29 janvier 2007

23:10 | GRAND FORMAT

Dimanche sanglant, plaie d’Irlande

Documentaire



Le 30 janvier 1972, à Derry (Irlande du Nord), l’armée britannique abat treize manifestants. Entremêlant les destins de deux des victimes et d’un ancien soldat, Margo Harkin relate cinq années d’une enquête judiciaire rouverte vingt-huit ans après.



Le 30 janvier 1972, à Derry – Londonderry pour les Unionistes d’Irlande du Nord –, l’armée britannique ouvre le feu lors d’une manifestation pacifique pour la défense des droits civiques. Treize hommes sont tués sur le coup et treize autres personnes sont blessées, dont l’une succombera quelque temps plus tard.

Cette journée tragique, entrée dans l’histoire sous le nom de bloody sunday (“dimanche sanglant”), donne lieu peu après à une enquête hâtive qui affirme que les victimes, pourtant sans armes, étaient des “terroristes”, et conclut à l’innocence des paras britanniques.

Pendant vingt-cinq années de guerre, l’événement devient pour les catholiques l’un des plus éclatants symboles de l’injustice qu’ils subissent en Irlande du Nord. En janvier 1998, Tony Blair annonce la réouverture de l’enquête – un fait exceptionnel

dans l’histoire des tribunaux britanniques.

Les premières audiences publiques ont lieu en mars 2000, en parallèle à Derry et à Londres.



Un procès sans précédent

C’est ce long processus judiciaire, inachevé à ce jour, que relate la réalisatrice irlandaise Margo Harkin, toute jeune fille en 1972 et elle-même témoin lors de l’enquête. Elle entremêle trois destins scellés lors de ce dimanche sanglant : ceux de deux des hommes tués ce jour-là, James Nash et Eamonn McCann, ressuscités à travers leurs proches ; celui de l’ex-soldat britannique répondant au matricule 027, basé sur une reconstruction des faits. En accompagnant les familles, amenées à témoigner dans des circonstances souvent douloureuses, mais acharnées à obtenir la réhabilitation de leurs proches tués et diffamés, la réalisatrice restitue à la fois l’ampleur de la tragédie et celle d’un procès sans précédent (435 jours d’audience, 922 témoins convoqués, 1 563 dépositions de témoins n’ayant pas comparu, 160 bandes magnétiques, 110 enregistrements vidéo, 14 000 pages d’argumentaires…).



arte magazine n° 5 du 27|1|07 au 2|2|07 15


_________________
Pelloc'h e vimp marv eget paour.
(Nous serons morts plus longtemps que pauvres - proverbe breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbetonjeanpierre.blogspot.com/
Oliver
Baron
avatar

Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Dimanche sanglant, plaie d’Irlande   Lun 29 Jan 2007 - 10:04

I cant believe the news today
Oh, I cant close my eyes and make it go away
How long...
How long must we sing this song?
How long? how long...

cause tonight...we can be as one
Tonight...

Broken bottles under childrens feet
Bodies strewn across the dead end street
But I wont heed the battle call
It puts my back up
Puts my back up against the wall

Sunday, bloody sunday
Sunday, bloody sunday
Sunday, bloody sunday (sunday bloody sunday...)
(allright lets go!)

And the battles just begun
Theres many lost, but tell me who has won
The trench is dug within our hearts
And mothers, children, brothers, sisters torn apart

Sunday, bloody sunday
Sunday, bloody sunday

How long...
How long must we sing this song?
How long? how long...

cause tonight...we can be as one
Tonight...
Tonight...

Sunday, bloody sunday (tonight)
Tonight
Sunday, bloody sunday (tonight)
(come get some!)

Wipe the tears from your eyes
Wipe your tears away
Wipe your tears away
I wipe your tears away
(sunday, bloody sunday)
I wipe your blood shot eyes
(sunday, bloody sunday)

Sunday, bloody sunday (sunday, bloody sunday)
Sunday, bloody sunday (sunday, bloody sunday)
(here I come!)

And its true we are immune
When fact is fiction and tv reality
And today the millions cry
We eat and drink while tomorrow they die

The real battle yet begun (sunday, bloody sunday)
To claim the victory jesus won (sunday, bloody sunday)
On...

Sunday bloody sunday
Sunday bloody sunday...

_________________
| blog | radio-blog | photos | gimmick |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbeton.blogspot.com/
 
Dimanche sanglant, plaie d’Irlande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOX ANGELI - IRLANDE
» [EXPO] en Irlande.
» films sur l'irlande
» Tournée Automne 2012 : Irlande du Nord
» Cork, Irlande, 31 décembre 1978

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainy Days :: Broioù Keltiek - Pays Celtes :: Rubrique Irlande-
Sauter vers: