Rainy Days

Emission musiques celtes Radio Béton
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grave menace pour la politique du livre en Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2036
Age : 64
Localisation : Terre de Jocondie
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Grave menace pour la politique du livre en Bretagne   Ven 22 Sep 2006 - 7:28

La Loire-Atlantique va-t-elle être exclue de la politique du livre en Bretagne ?

La Bretagne est une des cinq premières régions de France dans le domaine de l'édition de livres, certes loin derrière l'Ile-de-France, mais devant beaucoup d'autres régions : il paraît chaque année près de 1 300 titres nouveaux dans l'ensemble des cinq départements bretons, sur un total de 50 000 pour l'ensemble de la France. L'édition n'est pas concentrée dans une seule ville, mais assez bien répartie sur l'ensemble de la région avec plusieurs "poles" principaux : la région de Brest, celle de Quimper, celle de Nantes et celle de Rennes. Elle représente aujourd'hui plus de 200 emplois directs et au moins le double en comptant les emplois induits en amont - maquettistes, graphistes, imprimeurs, brocheurs, correcteurs, etc. - et en aval - transporteurs, distributeurs, diffuseurs, etc. Elle participe à une filière économique plus large qui représente plusieurs milliers d'emplois, en incluant les libraires, les bibliothécaires et tous les autres métiers qui participent à la vie du livre. L'édition en Bretagne permet de valoriser les travaux des universitaires et des chercheurs en poste en Bretagne et contribue aussi fortement à la promotion du patrimoine de la Bretagne, de sa culture vivante et de son activité touristique. Les responsables économiques et politiques de la région le savent et en font souvent état dans leurs discours et dans les documents de promotion de la Bretagne qu'ils diffusent. Encore très modeste, il y a 25 ou 30 ans, l'édition de livre est devenue aujourd'hui une activité qui compte en Bretagne et l'action du Conseil régional, à partir de 1984, a été pour beaucoup dans ce développement.
Si, depuis le décret Pétain-Darlan du 30 juin 1941, la Loire-Atlantique (alors Loire-Inférieure) est séparée des quatre autres départements bretons sur le plan administratif, personne ne conteste le fait que ce département est breton sur le plan humain et culturel. L'Association bretonne, l'une des plus anciennes société savantes de Bretagne, fondée en 1843 et qui compte plus d'un millier de membres, inclut évidement le Pays Nantais, de même que la Société d'histoire et d'Archéologie de Bretagne (SDHAB) fondée en 1920 et leurs congrès annuels se tiennent tous les cinq ans dans une ville de Loire-Atlantique. Il en va de même dans le domaine de l'environnement pour la Société d'étude et de protection de la nature en Bretagne (SEPNB) Bretagne Vivante, l'une des plus importantes de France et qui gère des réserves et autres espaces naturels en Loire-Atlantique. tous les ouvrages consacrés à l'histoire régionale, au patrimoine architectural et artistique de la Bretagne incluent évidemment le Pays Nantais comme tous les guides touristiques sérieux : Guide Bleu Hachette, guides Gallimard, Guide vert Michelin, etc. Toutes les grandes fédérations culturelles bretonnes couvrent l'ensemble des cinq départements : Bodadeg ar Sonerion (BAS), Kendalc'h, War 'l leur, Emgleo Breiz, Kuzul ar Brezhoneg, etc. La Charte culturelle de Bretagne qui s'est appliquée de 1978 à 1982, a été préparée et financée par le Conseil régional de Bretagne et le Conseil général de Loire-Atlantique. Le Conseil culturel de Bretagne qui en est issu et qui regroupe les représentants de très nombreuses associations culturelles bretonnes, couvre le cinq départements bretons, de même que l'Agence Technique culturelle de Bretagne et l'Institut culturel de Bretagne. L'Association de la presse hebdomadaire de Bretagne couvre les cinq départements bretons. La Loire-Atlantique est représentée au sein du conseil d'administration du Comité régional de tourisme de Bretagne, participe à son financement et à ses campagnes de promotion du tourisme en Bretagne.
Dans le domaine du livre à strictement parler, la situation est parfaitement claire . L'Académie bretonne présidée par le celtisant Émile Ernault avant-guerre depuis Saint-Brieuc, couvrait les cinq départements bretons. L'Association des libraires bretons qui a existé pendant de nombreuses années après la guerre couvrait naturellement les cinq départements bretons et a d'ailleurs été longtemps présidée par un libraire nantais. L'Association des écrivains bretons, fondée à Quimper en 1978, réunit des écrivains des cinq départements bretons. L'Agence de coopération des bibliothèques de Bretagne (COBB), tout en tenant compte de l'existence de structures au niveau de la très artificielle région des "Pays de la Loire", a toujours été ouverte aux bibliothécaires de Loire-Atlantique. L'Institut culturel de Bretagne qui a été l'outil de la politique du Conseil régional de Bretagne et du Conseil général de Loire-Atlantique dans le domaine du livre de 1984 à 2000, a toujours travaillé naturellement avec les professionnels du livre de l'ensemble des cinq départements bretons. L'Association des correcteurs de Bretagne couvre les cinq départements. Il en va de même pour l'Association des éditeurs de Bretagne qui existe depuis 1983.
Depuis qu'i!l est devenu président du Conseil régional de Bretagne, le président Jean-Yves Le Drian a maintes fois exprimé publiquement son désir sincère de voir la coopération se développer entre la région administrative et la Loire-Atlantique, en particulier dans le domaine culturel. Il a décidé d'avoir désormais des rencontres régulières avec Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique pour développer cette coopération (la dernière a eu lieu le 17 juin à Nantes) et une Commission Mixte Région Bretagne / Conseil général de Loire-Atlantique constituée de dix élus des deux collectivités a été installée en octobre 2005.
Il semblerait que cette politique ne soit pas du goût de tout le monde certaines personnes qui, et ce sans aucun doute à l'insu du président Jean-Yves Le Drian, cherchent -à saboter ou au moins- à contrarier cette politique et à écarter par tous les moyens -sournoisement- le département de Loire-Atlantique.

C'est ainsi qu'il a été serait question de fondre les activités de l'Agence de coopération des Bibliothèques de Bretagne (COBB) et celles du Centre régional du livre en Bretagne (CRLB), créé en 2002, mais privé jusqu'à ce jour de réels moyens, en un Établissement public à caractère culturel (EPCC), dont serait totalement exclue la Loire-Atlantique, ce qui serait, vu la nouvelle politique de la Région Bretagne et de son président, une véritable régression.
Dans le projet de statuts de ce futur EPCC, les professionnels du livre seraient d'ailleurs réduits à un rôle purement symbolique et marginal, n'auraient qu'une représentation insignifiante et un rôle purement consultatif. Il s'agirait en réalité de mener une politique du livre en Bretagne en se passant de l'avis des acteurs du de la chaine du monde du livre. Le système de la cooptation envisagé permettrait d'ailleurs d'éviter toute représentativité réellement démocratique.

Les signataires s'adressent à M. le président du Conseil Régional de Bretagne, Jean-Yves Le Drian et mettent en lui leur confiance et leur espoir pour qu'il prenne en compte ce dossier et que soit mené à son terme un projet aussi contraire aux intérêts de la Bretagne, contraire à la démocratie et aux orientations politiques qu'il a constamment défendues et clairement affirmées.
La future politique du livre du Conseil régional de Bretagne ne peut se développer en excluant le plus peuplé des cinq départements bretons ni en écartant de fait tous ceux qui contribuent à la vitalité et à la richesse du monde du livre en Bretagne : écrivains, dessinateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires et tous les autres.

Nous demandons, avec tout le respect que l'on vous doit M. le Président, qu'une réelle discussion de fond soit engagée au plus tôt -sans tarder- avec les représentants du Conseil régional de Bretagne et du Ministère de la Culture, tutelles du futur établissement , pour établir des statuts incluant naturellement la Loire-Atlantique et donnant une représentation équitable, avec pouvoir délibératif et non consultatif, aux représentants des diverses professions de la chaîne du livre en Bretagne.

Communiqué de Bernard Lenail
Voir sa bio sur Wikipédia.

_________________
Pelloc'h e vimp marv eget paour.
(Nous serons morts plus longtemps que pauvres - proverbe breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rainydaysbetonjeanpierre.blogspot.com/
 
Grave menace pour la politique du livre en Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimi Hendrix - Mots pour mots (David Stubbs) [2003]
» set d'entretien et livre à vendre
» Céline Dion
» Livre "Quel instrument pour votre enfant?"
» Sortie du premier livre pour guider les beatmakers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rainy Days :: Actualité chaude-
Sauter vers: